Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 14:00

Maxime11 1521

   Particulièreman aux candidats PS-PG-Verts ki riskent de gagner bocou de sièges aux législatives...:

"Notre Syndicat des familles & ami(e)s des Victimes de Placements Abusifs (éminaman politiks & térorists,quoik alimentaires pour leur fonctionaires gestapists des Conseils Généraux) souhaite ENFIN vos réponses & soutiens  quant au sort misérable des dizaines de milliers de bébés,d'enfants arrachés discrète-ment des bras impuissants de leur parents,de leur familles,en toutes dérélictions insensées,préjudiciables,déconstructives & té-rat-ogènes. Lumières sur ces pratiques nauséabondes ,criminèles & génocidaires (transfers forcés de populations).quelle gabegies méconues!!   Gaspillages douteux de crédits,de ressources & "gestion de stocks"(sic)!. ,,"portefeille client"!! (resick!!).

   Il serait grand temps de restaurer l'image  bouseuse & barbouzarde du Cantal,,, déshonoré,sali par les RAFLES d'enfançons d'oposants politik/syndicaux électoraux légaux (les époux Bré & qq autres)! depuis SEPT ANS malgré les appels hurlants et réitérés de nos 3 petinous traumatisés,de nos 2 fillètes privées scandaleuseman d'amours parentales légitimes,fondatrices mais méprisées par "l'Aide Sociale à l'Enfance",,,pauvre minable France ki se permet de donner des leçons droitdelhommistes.

   On écrit (http://TransfertForcedEnfantsalaDASS.blogspot.com  k(ainsi 450 000 enfants français sont torturés impunément (+ les psychiatrisés!),démolis,schizophénés,en ruptures de confiances envers le monde des adultes & la vie tout court.pour le plus grand profit de tous les défamiliarisateurs de tous poils (juges,présidents avocats,assurances,bailleurs de logements,commerçants de tout,,,)On's marche sur les k-ouilles piétinées,écrasées.

  6 campagnes électorales indépandantistes ékolos décroissants,,en Cantal.On a tout subi:prison,placements,amendes pour 6 ou 7 siècles,menaces de mort,atentats variés,agressions,,,L'Azerbaïdjan ? le Kazakstan ?Israël ?Pas du tout:le Cantal féodal des Notables,"nos bons maîtres".

  On se tait souvent par peur (terreur) du pire mais svp,faites circuler l'info,,,au cas où.

   Et pourtant,après la Cass',les diférentes Cours de Recours,la CeDH,CeDJ,les Nations Unies et appels aux médias,,,y'a pu rien sinon espérer des Justes k(ils nous réhabilitationent,nous inocentent,nous rendent Enfants & Justice ,,,avant 18 ans.Leur demander ENFIN !!! si elles ont jamais subi maltraitances & désamours,,,Un minimum de bon sens & d'honêteté,koi. Trop (l)acrimonieux  ???

Partager cet article

Repost 0
Published by bré - dans mamie
commenter cet article

commentaires

Censure des Blogs anti-ASE 15/09/2011 15:59


Contre toutes censures !! Merci de révéler zones noires de l'Info.Nous,Parents d'Enfants Français RAFLéS par l'ASE téroriste,gestapiste et profiteuse(des dizaines de milliers!) on a eu une vintaine
de blogs censurés. et deux bébés en placements secrets depuis 7 ans .Cause ? 6 campagnes électorales altermondialistes en Cantal http://KANTAL.over-blog.com/
http://onecloudfest.com/festival/competition/?p=3&pa=d&id=89
onecloudfest.com..
J’aimeJe n’aime plus · · Publier · mardi, à 12:09.Christelle Leclercq aime ça..
Christelle Leclercq n m a fermer mon blog car je disais la vèritè et dènoncè le business de l aide sociale a l 'enfance et car des parents tèmoigner disait la vèritè
Il y a 4 heures · J’aimeJe n’aime plus.


J.C.Ponson (suite Fatima) 13/09/2011 13:22


Agence Jean-Claude Ponson a dit…
Ce rappel du fondement même de nos institutions était malheureusement nécessaire. Malheureusement, oui, puisque la France est censée être un exemple dans le monde, pour ce qui se fait de mieux, en
matière droit humain. Les formations maçonnique, au regard de leur représentation, et de leurs convictions, réclament toujours plus d'attributions au plus haut niveau de l'Etat. Alors même, que
dans les faits, de nombreux cadres maçonniques sont impliqués dans des affaires sordides, des crimes contre l'humanité. L'infiltration de grands criminels, au sein des différents niveaux du service
public, doit être reconnue et écartée avec la plus grande fermeté, sous peine de voir l'Etat aux mains d'une organisation criminelle. Il ne fait aucun doute que les enquêtes diligentées, aboutiront
très rapidement, compte tenu des éléments de preuve, déjà accumulés, mais enfouis grossièrement, dans le seul intérêt de regroupements électoraux. Nous sommes arrivés au bout du bout. Et la
réaction de nos dirigeants doit se faire sans attendre et avec la plus grande énergie, afin de démontrer une réelle volonté de remise en ordre des services de l'Etat. Et ce sera la tâche du
Président élu en 2012, que de poursuivre cette action en profondeur. Nous allons, d'ailleurs, nous attacher à promouvoir , à amplifier un mouvement, ayant pour objectif, cette remise en ordre
impérative, de nos services publics.

12 septembre 2011 23:15


Fatima Z,Enfants Placés 13/09/2011 13:18


Fatima Zeghoudi
Objet: Votre Intervention Urgente

A l’attention de Mr le Président de la République Française,
Nicolas Sarkozy,

> Nous, soussignés « Détournements Justice- Collectif Humains Unis », avons l’honneur de solliciter de votre haute bienveillance votre collaboration entière et plénière, au vu de vos charges et
fonctions, en tant que Président de la République Française.> > Article 5 de la Constitution de 04 octobre 1958: > « Le Président de la République veille au respect de la Constitution. Il
assure par son arbitrage le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ainsi que la continuité de l’Etat. Il est le garant de l’indépendance nationale, de l’intégrité du territoire et du respect
des traités.> Serment prêté par tout magistrat lors de sa nomination à son premier poste et avant son entrée en fonction:> « Je jure de bien et fidèlement remplir mes fonctions, de garder
religieusement le secret des délibérations et de me conduire en tout comme un digne et loyal magistrat ».> La définition de la faute disciplinaire des magistrats s’apprécie par rapport à quatre
dispositions du statut dont celle-ci est le 1er fondement.> Les conditions d’engagement de la responsabilité de l’Etat du fait du fonctionnement de la justice à l’égard des usagers du service
public de la justice sont prévues par la loi du 05 juillet 1972:> « L’Etat est tenu de réparer les dommages causés par le fonctionnement défectueux du service public de la justice mais, cette
responsabilité n’est engagée que par une faute lourde ou un déni de justice ».> Traditionnellement, la faute lourde désignait une erreur grossière révélant l’intention de nuire de son auteur ou
le mépris par un magistrat des devoirs élémentaires de sa charge.> Par un arrêt du 23 février 2001, (affaire dite « du petit Grégory », dans laquelle les erreurs de procédures s’étaient
multipliées), la Cour de Cassation a élargi cette notion pour y inclure « toute déficience caractérisée par un fait ou une série de faits traduisant l’inaptitude du service public de la justice à
remplir sa mission ».> En vetru de l’article 3 de la constitution de 1958:> « La souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum.
Aucune section du peuple ne peut s’en attribuer l’exercice »> Il est rappelé dans le code pénal dans l‘article 121-7:> « Est complice d’un crime ou d’un délit toute personne qui sciemment,
par aide ou assistance, en a facilité la préparation ou la consommation.> Est également complice la personne qui, par abus d’autorité ou de pouvoir aura provoqué une infraction ou donné des
instructions pour la commettre ».> En conséquence, et en vertu de ces quelques dispositions, nous, collectif « Détournements de justice- Collectif Humains Unis », parents et enfants victimes des
graves manquements des institutions « socio-judiciaires, » vous prions de rapidement faire cesser des situations dramatiques que nous subissons sans aucun motif légitime.> Il semble, en effet,
que tous les organismes en charge de la protection infantile se soient investis, de concert, d’un rôle qu’ils ne possèdent pas et ne possèderont jamais, à savoir « le rôle parental ».> Il
apparaît, de manière constante et flagrante, que la justice et les services sociaux dénient toute fonction parentale et s’accaparent illégalement les charges et fonctions des parents, de manière
officieuse et officielle, bafouant le principe pourtant consacré dans la Convention relative aux droits de l’enfants de 1989, (préambule):> « (…) convaincus que la famille, unité fondamentale de
la société et milieu naturel pour la croissance et le bien-être tous ses membres et en particulier des enfants, de recevoir la protection et l’assistance dont elle a besoin pour pouvoir jouer
pleinement son rôle dans la communauté, reconnaissant, (les Etats parties), que l’enfant pour l’épanouissement harmonieux de sa personnalité doit grandir dans le milieu familial, dans un climat de
bonheur d’amour et de compréhension.> Considérant qu’il importe de préparer pleinement l’enfant à avoir une vie individuelle dans la société, et de l’élever dans l’esprit des idéaux proclamés
dans la Charte des Nations Unies, et en particulier dans un esprit de paix, de dignité, de tolérance, de liberté, d’égalité et de solidarité ».> Du même acabit: Préambule de la Constitution du
27 octobre 1946:> « La Nation assure à l’individu et à la famille les conditions nécessaires à leur développement. ».> Dans le même sens: Déclaration des Droits de l’Homme et du citoyen de
1789:> « Les représentants du peuple français constitués en Assemblée Nationale, considérant que l’ignorance, l’oubli ou le mépris de Droits de l’Homme sont les seules causes des malheurs
publics et de la corruption des Gouvernements, ont résolu d’exposer, dans une Déclaration solennelle les Droits Naturels Inaliénables et Sacrés de l’Homme, afin que cette Déclaration, constamment
présente à tous les Membres du Corps Social, leur rappelle sans cesse leurs devoirs; afin que les actes du pouvoir législatif, et ceux du pouvoir exécutif, pouvant être à chaque instant comparés
avec le but de toute institution politique, en soient plus respectés; afin que les réclamations des Citoyens fondées désormais sur des principes simples et incontestables, tournent toujours au
maintien de la Constitution et au bonheur de tous« > Art IV: « La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui (…).> Art V: « La loi n‘a le droit de défendre que les
actions nuisibles à la société.> Tout ce qui n‘est pas défendu par la Loi ne peut être empêché, et nul ne peut être contraint à faire ce qu‘elle n‘ordonne pas« .> Art VI: « La Loi est
l‘expression de la volonté générale. Tous les citoyens ont droit de concourir personnellement ou par leurs Représentants à sa formation.> Art VII: « Nul homme ne peut être accusé, arrêté ni
détenu que dans les cas déterminées par la Loi (…). Ceux qui sollicitent, expédient, exécutent, font exécuter des ordres arbitraires, doivent être punis (…) »> Art XV: « La société a le droit de
demander compte à tout agent public de son administration «.> Art XVI: « Toute société dans laquelle la garantie des Droits n’est pas assurée, (…), n’a point de Constitution ».> La Cour
Européenne des Droits de l’Homme du 25 mars 1998 déclare:> « Le risque d’abus de pouvoir implique que le droit interne doit offrir à l’individu une certaine protection contre les ingérences
arbitraires dans les droits garantis par l’article 8 de la CEDH ».> Art 9 de la Convention Internationale des Doits de l’Enfant:> « les Etats parties veillent à ce que l’enfant ne soit pas
séparé de ses parents contre leur gré (…) ».> Art 8-2:> « Ne peut y avoir ingérence d’une autorité publique dans l’exercice de ce droit, pour autant que cette ingérence est prévue par la loi
(…) ».> > Or, Mr le Président de la République, par des décisions iniques, la justice et les services sociaux français n’ont eu de cesse de vouloir soustraire des enfants à des parents des
plus corrects sous le fallacieux prétexte de « conflits parentaux » qui, s’ils existent dans certains cas, ne peuvent justifier un placement d’enfant, sauf à ce que ce soi-disant conflit mette en
exergue violences, viols, incestes, abus et attouchements sexuels, ce qui dans ces cas, me semble t-il, est bien loin de la définition du « conflit parental » et relève plus sérieusement de
maltraitances parentales qui ne peuvent seules justifier des mesures sociales, (AEMO/ et ou placements d’enfants dans l’hypothèse où les deux parents seraient défaillants!) puisque totalement
inappropriées.> Pourtant, force est de constater qu’un parent qui dénonce ce genre d’actes de l’autre parent se voit systématiquement sanctionné par des mesures sociales et judiciaires abusives,
avec placement de l’enfant. Retrait de l’enfant couvert par le fameux, mais non moins célèbre, en tous les cas, usité, article 375 CC maquillant ces actes de maltraitance par l’inéluctable conflit
parental, laissant l’enfant seul à/face à son agresseur.> Il apparaît évident qu’en cas de séparation parentale, comme l’a déjà rapporté Juan Miguel Petit en 2004, (rapporteur de l’ONU), ces
services saisis, (justice et/ou services sociaux), se liguent, (collusion), contre le parent protecteur, déniant rendre la justice, (bien souvent par le biais de faux rapports fabriqués de toutes
pièces par ces intervenants), dans les cas d’incestes, persuadés (!?) du mensonge du parent protecteur, même si, à contrario, les statistiques prouvent qu’1 seul parent sur 4 ment et, qu’en
conséquence, 3 enfants sur 4, sous le joug de ce prétexte se verront maltraités, abusés, violés.> Quant au parent protecteur, qui néanmoins, au vu de l’ignominie que son enfant subit, validée
par décision de justice et rapports sociaux mensongers, tente, tant bien que mal de s’opposer à de tels violations de droits, se voit menacé d’internement psychiatrique, emprisonnement, « fliqué »
par des mesures sociales, (lorsqu’il ne l’est pas par d’autres voies!), ordonnées par les juges.> AEMO qui inévitablement conduit à un placement d’enfant, bien que ces mesures soient en totale
contradiction avec l’article 8 de la CEDH et qu’il appartient au juge national de juger de la conformité de ces pratiques au droit européen.> Jamais aucune référence n’y est faite! D’ailleurs,
ces mesures AEMO viennent de nouveau d’être confirmées sous un autre nom, MJIE, persistant donc dans cette violation de l’article


Les Grands Pouris 06/09/2011 21:30


Curieux come l'ex-président faignant Chirac (Qui a chié chirac?) ki perd la mémoire,ki squate chez Hariri-Pinaut depuis des anées,ki picole en matant les greluches à St Trop,ki échape aux procès
depuis 38 ans grâce à ses avocats,,,soit toujours au Conseil Constitusionel avec Giscard,,,Bizare.
et l'autre DSK "poursuivi par une meute de journaleux",à son retour en France,,tu parles,cé surtout les flics k'on voyait autour,,come s'ils allaient l'embarquer pour de bon,cette fois.
et le Sarko ki nous prône l'austérité,,,ki se fait con-voyer 2 avions à Pékin (airbus + falcon)pask'il veut atérir près de sa gourgandine demi-mondaine au Cap Nègre sur un petit airport,,,Il peut
pa envoyer un chèque aux millions de négrillons ki se sèchent de famine & soif en Somalie ??


En Coups RAGEZ !!! 06/09/2011 13:48


Comme chak anée,au Festival Théatre de Rues à Aurillac,on a eu droit à déco d'accueil aimable:palissades anti-émeutes et plots de béton anti-débarkements.on vous aime,les visiteurs/touristes.
J'me fais flasher radar à 76 km/h devant le lycée Cortat en banlieue déserte,,,9O euros,2 points,,,Ok,même si y'a jamais persone en vacances et ouik-end,,,le radar,lui faut k'il débite.Si y'a un
candidat ki prone l'amnestie,i gagne.


Présentation

  • : Le blog de bré
  • Le blog de bré
  • : Décryptages impertinents & prospectives mondiales koik princ-i-pal-eman du microcosme débacleux cantalou Pour ke nos 2 enfants raflés sachent un jour nos Luttes & notre Cause:pour eux,les protéger,les médiatiser,leur hurler notre Amour.
  • Contact

Recherche

Liens